Après une longue période de gestation, le Manifeste bleu du Rassemblement pour un renouveau réformé (R3) est devenu public le 14 avril 2016. Il est également présenté en allemand sur le site landeskirchenforum.ch. J’aimerais donner ici un aperçu des différents échos qu’a suscités ce Manifeste pendant les premières semaines.

Les encouragements

Echo d’une paroissienne vaudoise :

« J’ai pris connaissance du Manifeste bleu avec une immense gratitude pour tous ceux qui ont travaillé à son élaboration.

Sa lecture m’a profondément réjouie et encouragée par sa dimension d’espérance.  La clarté de sa position théologique alliée à la volonté de croire à l’efficacité de la Parole de Dieu, tout entière inspirée, pour oeuvrer à un renouveau de notre Eglise m’a personnellement fortifiée en tant que paroissienne de plus en plus perplexe et en désaccord avec l’évolution de l’EERV. »

Echo d’un pasteur romand:

« Juste un petit mot pour vous féliciter et vous remercier chaleureusement pour la rédaction du manifeste bleu auquel j’adhère pleinement.  J’y perçois non seulement une réflexion pertinente, mais une parole de Dieu à son Église aujourd’hui.
Je me sens pleinement concerné par l’appel à la repentance et ferai mon possible pour le partager. »

Echo d’un professeur en Côte d’Ivoire :

« Il s’agit là d’un combat noble et encourageant pour l’avenir, parce que nous redoutons beaucoup ici en Afrique que les prises de position de l’Église Évangélique Réformée du Canton de Vaud et de l’Église Protestante Unie de France ne nous soient, à la longue, imposées ici par le truchement de nos gouvernements. »

A lire ces témoignages, on voit que le Manifeste bleu a atteint son premier objectif :

« mettre en lien ceux qui partagent ces vérités et valeurs » (p.4).

Le second objectif était de « susciter un débat avec ceux qui ne les partagent pas (ou pas toutes) ». Là encore, l’objectif est atteint : le Manifeste n’a pas laissé indifférent !

Les critiques

Les pasteurs Kraege et Freudiger ont pris la peine de rédiger toute une série de critiques concernant notre façon de lire la Bible ou de concevoir l’Eglise (voir leurs documents sur le site pertinence.ch). Il n’y a là rien d’étonnant puisque le débat entre une approche plus « critique » et une approche plus « conservatrice » ne date pas d’hier. Ce qui est plus inquiétant, c’est leur désir de prouver que l’ecclésiologie du Manifeste bleu n’est pas compatible avec celle de l’EERV. Est-ce que cela traduit le souhait de faire sortir/exclure de l’Eglise réformée tous ceux qui sont plus ou moins bleus (évangéliques, conservateurs et/ou confessants) ? Le débat est ouvert ; nous espérons le poursuivre de vive voix.

A mon sens, ce qui va nous demander le plus d’attention, ce sont les réactions — parfois épidermiques — de certains paroissiens. Elles portent en général sur une seule des 25 pages du Manifeste, celle qui qui concerne « Le couple, la famille, le célibat ». On y trouve quelques lignes très fortes concernant la bénédiction de partenaires de même sexe, aussitôt équilibrées par l’affirmation que chacun de nous est à la fois « prodigieux… perturbé… et appelé à être sauvé » (p.18).

Les quelques réactions que j’ai pu voir me donnent à penser que le genre littéraire d’un manifeste se prête mal au dialogue avec les personnes qui ne partagent pas toutes nos convictions. Il est risqué — voire réducteur — d’aborder des sujets très sensibles (comme l’homosexualité ou la critique biblique) en une page. De manière générale, les occidentaux du 21ème siècle sont réticents à affirmer clairement des convictions. Ils préfèrent les questionnements. Ceux qui prétendent savoir sont suspects…

Il faudra donc que nous, les membres du R3, sans renier nos convictions, nous montrions capables d’écouter et de dialoguer humblement pour que se concrétise le troisième objectif du Manifeste bleu : « favoriser de nouvelles relations de confiance ».

Gérard Pella, pasteur, Attalens

N.B. La prochaine rencontre du R3 aura lieu au centre œcuménique de Vassin (La Tour-de-Peilz) le samedi 1er octobre de 10h à 16h.

Le Manifeste bleu ne laisse pas indifférent !
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*