En peu de temps, deux mouvements au sein du protestantisme romand — Pertinence et le R3 — sont devenus publics et font connaître leurs orientations et leurs perspectives. C’est stimulant ! Et, selon le Conseil synodal vaudois, c’est même réjouissant !

pertinence

Merci à Pertinence d’avoir posté sur son site une série de questions et de critiques à l’égard du R3 et de la HET-PRO. Certaines sont bien pertinentes ! D’autres méritent d’être affinées, car elles dénotent une méconnaissance aussi bien du R3 (qui est romand et ne peut se limiter à citer les textes de référence de l’EERV, dont le beau document des Principes constitutifs), de la HET-PRO que des transformations profondes dans les mondes « réformés » et « évangéliques » ici et ailleurs sur la Planète!

Pertinence a parfaitement le droit de poser ses questions et ses critiques. Plus encore, nous apprécions sa volonté de « dialoguer », telle que formulée sur son site:

« Le dialogue : 1. En se donnant à connaître en un individu limité, Dieu me rappelle que je ne suis qu’un être limité. Et il en va de même pour tous les autres humains. Dès lors, quand autrui s’adresse à moi, soit pour me poser une question, soit pour me proposer une manière autre que celle que j’ai endossée de me comprendre moi-même, je me dois de le prendre au sérieux et de lui répondre. Je ne suis pas en droit de me fermer dans quelque savoir définitif, quelque certitude absolue… Je suis pareillement en droit d’attendre une réponse aux questions et propositions existentielles que j’adresse à autrui. Au vu de nos limitations, il se peut que l’autre ait raison comme il se peut que j’aie raison. »

Alors volontiers dialoguons !

Comme déjà dit à Pierre Gisel il y a plusieurs semaines, je souhaite (et bien d’autres du Comité du R3 et de la HET-PRO avec moi) qu’un dialogue franc et constructif puisse avoir lieu. Par exemple à Crêt-Bérard ? Le pasteur Alain Monnard a déjà été approché pour cela. La balle est toujours dans le camp de Pertinence pour nous dire si ses membres répondent positivement à cette demande. Et si oui, sous quelle forme.

Les questions posées aux uns et aux autres sont trop importantes pour se limiter à des échanges par mail ou par sites interposés.

Au plaisir donc de poursuivre un dialogue franc et fécond qui contribue à montrer à la fois la pertinence et le renouveau du christianisme réformé aujourd’hui !

Shafique Keshavjee
(co-président de l’Assemblée générale du R3)

Un début de réponse à l’interpellation de Pertinence
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*