Allumage d’une Hanoukkia pour symboliser les neuf fruits de l’Esprit

Par Martin Hoegger

Fin janvier 2018, j’ai participé à la rencontre d’ « En chemin ensemble » à Montmirail, dans le canton de Neuchâtel. Dix huit mouvements y ont participé, dont le « Landeskirchen Forum », le grand frère du Rassemblement pour un Renouveau Réformé.

Ce réseau national et oecuménique de communautés et de mouvements existe depuis 15 ans, également dans d’autres pays. Sur le plan européen, « Ensemble pour l’Europe » rassemble plus de 300 mouvements spirituels des diverses Eglises. Quatre grandes rencontres les ont rassemblés à ce jour.

Un des responsables européens, le P. Henri Walter, venu d’Allemagne, y voit un signe des temps : « Dieu réunit son peuple. Notre expérience montre que l’unité dans la diversité est possible. En nous visitant les uns les autres, nous découvrons comment Dieu agit dans les autres communautés. Nous sommes devenus amis. Dans son amour il donne de nouveaux charismes pour répondre aux défis de notre époque ».

 

Viens Esprit saint, unis-nous tous !

Quelques images représentant l’Esprit saint

Suite à la belle rencontre à Flueli Ranft, en septembre 2017, autour de la personnes de Nicolas de Flue, « un poteau indicateur vers l’unité », le thème de cette rencontre était une invocation à l’Esprit saint : « Viens Esprit saint, unis-nous tous ! »

Après une lectio divina sur les dons de l’Esprit saint (1 Cor 12), animée par votre serviteur, chaque communauté et mouvement étaient invités à parler de la place de l’Esprit saint chez eux, à partir d’une image. Quelle richesse d’unité dans la diversité ! «Combien grand est le Royaume de Dieu. On découvre la diversité des charismes dans chaque communauté. On sent que l’Esprit saint est présent chez l’autre et entre nous! » s’est exclamé un participant. (Lire ici)

 

Partage des défis et des soucis 

Dans un deuxième temps, les représentants de divers mouvements ont partagé leurs joies et leurs soucis, ainsi que les défis qu’ils rencontrent :

Voici quelques paroles qui m’ont interpellé :

« Notre chemin, nous ne pouvons le vivre qu’avec les Eglises, les autres mouvements et communautés ». (Focolari)

« Une communauté peut être merveilleuse si elle ouvre les personnes, mais terrible si elle les enferme » (Don Camillo).

« Notre communauté est vieillissante, nous vivons un lâcher prise des activités. Nous nous concentrons sur notre être ensemble, non sur des projets ». (Salem, Berne)

« Nous sommes une jeune communauté, mais le défi est de nous laisser renouveler par l’Esprit et de ne pas nous conformer au monde. (Vineyard),  

 

Fruits de l’Esprit

Marco Würgler, de la communauté de Nidelbad (ZH) avait apporté un chandelier à neuf branches que le peuple juif utilise lors de la fête de Hanouka. La bougie du milieu (appelée le « serviteur ») symbolise l’amour. Avec elle, on allume les autres bougies qui représentent les huit autres fruits de l’Esprit dans le texte de Galates 5,22. « Seul l’amour produit des fruits de l’Esprit » !

Quelques uns ont parlé des fruits qu’ils peuvent récolter. Un beau fruit de l’Esprit est, par exemple, que des familles de la jeune communauté Don Camillo habitent chez les diaconesses de Berne et prient avec elles.

 

La culture de la visite et de la rencontre

Se visiter les uns les autres et mettre en valeur nos diversités, telles ont été les invitations pour continuer le chemin suite à cette riche rencontre. C’est ainsi que des membres de deux communautés ont décidé de se revoir pour prier régulièrement l’un avec l’autre.

L’unité n’est pas un chemin qui va de soi. C’est une décision spirituelle. Que l’Esprit saint nous donne des compagnons de route !

Le lundi soir la sainte cène a été célébrée et le lendemain l’eucharistie catholique.

 

En chemin ensemble: « Viens Saint Esprit! Unis-nous tous! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*