par Shafique Keshavjee
(co-président de l’Association du R3)

Note: ce texte a été publié dans une lettre de nouvelle du R3. Cliquez ici pour vous abonnez aux lettres de nouvelles.

sunrise-331931_1920

Reconnaissance

C’est avec beaucoup de reconnaissance que le comité du R3 et le bureau de l’Association a accueilli la nouvelle d’une convention signée entre le Conseil synodal de l’EERV et le pasteur Martin Hoegger. Comme l’affirme le communiqué :

« Après avoir réévalué la situation, le Conseil synodal reconnaît que le licenciement de Martin Hoegger était regrettable. Il est conscient des blessures que cette décision a occasionnées à Martin Hoegger ainsi qu’à l’Eglise, et s’en excuse.

Le Conseil synodal remercie le pasteur Hoegger pour les importants services rendus dans l’exercice de son ministère dans l’EERV depuis 1983. Il reconnaît en particulier son engagement pour la cause œcuménique. »

(EERV flash, 237, septembre 2016, p. 4)

Nous sommes reconnaissants au Conseil synodal d’avoir eu le courage de reconnaître ses torts et de s’excuser. Chacun de nous commet des erreurs. Une attitude évangélique consiste en effet à le reconnaître et à chercher à recréer des relations là où elles ont été malmenées et meurtries. Le licenciement injuste de Martin Hoegger a été une cause de blessures profondes non seulement pour lui, mais aussi pour tous ses proches et pour les innombrables personnes qui le connaissent et l’apprécient. Dont les membres du R3 dont Martin Hoegger est le très estimé co-président de l’Association.

Espérance

Nous espérons que cette reconnaissance de torts à l’égard de Martin Hoegger aura des incidences positives pour d’autres personnes toujours en difficulté avec les autorités de l’EERV. Nous pensons en particulier au pasteur Daniel Fatzer (membre du Comité du R3 jusqu’il y a peu de temps) qui, malgré une injonction le sommant de se taire, a pris le risque de désobéir et de dire publiquement lors d’un culte à la radio (le 12 juin 2016) que le pasteur Martin Hoegger subissait des « injustices ecclésiales graves ».Voici, pour rappel, les paroles qui ont été la cause de son licenciement:

« Je vous invite à prier avec le pasteur Martin Hoegger, un ami, qui subit des injustices ecclésiales graves en ce moment, mais dont on m’a fait comprendre avec insistance qu’il n’est pas politiquement correct d’en parler à l’antenne. Alors prions à sa suite… Prière pour les découragés de l’Eglise… »

Vous trouverez ici cette belle prière de Martin Hoegger.

Le Comité du R3, sans avoir approuvé la forme de contestation choisi par Daniel Fatzer, espère que le Conseil synodal, après avoir reconnu leurs torts à l’égard de Martin Hoegger, reconnaîtra que Daniel Fatzer avait finalement raison, sur le fond, de mettre en lumière ces torts. Et qu’il revienne aussi dès lors sur son licenciement.

Report de la fête du 1er octobre

Tous ces conflits, qui ont été fortement médiatisés, ont fatigué et blessé de nombreuses personnes. Et aussi de nombreuses personnes du R3. Il est progressivement devenu une évidence que le rassemblement prévu le 1er octobre ne pourrait avoir lieu sous une forme festive. Et, il est apparu tout récemment qu’il serait plus sage de renoncer à se rassembler à cette date et de reporter la fête à une période ultérieure. En temps voulu, vous serez informés de la nouvelle date choisie.

Quelques bonnes nouvelles

Heureusement que la vie de l’Eglise et du R3 ne se limite pas à des conflits! La vie continue. Le projet de la HET-PRO (pour lequel le R3 est le partenaire réformé officiel) se développe de manière réjouissante. Une première collaboration publique de la HET-PRO avec le CHUV et l’UNIL aura lieu le 12 novembre 2016 à Lausanne autour du thème de « Christian Values in Business ». N’hésitez pas à vous y inscrire!

http://www.het-pro.ch

http://www.christianvaluesinbusiness.ch

Par ailleurs, six postes à 50% sont mis au concours pour étoffer la nouvelle équipe d’enseignants. Merci de prier aussi pour le choix de ces personnes. Et bien évidemment merci de continuer de prier pour les professeurs et les étudiants des facultés de théologie de Lausanne et de Genève (sans oublier Fribourg, Bossey ou Chambésy). Le R3 choisit résolument la voie des synergies et non des oppositions.

Lentement et sûrement, le nombre de membres du R3 ne cesse de grandir. Actuellement, avec les sympathisants, nous sommes près de 150. Le Manifeste continue de se diffuser. Un des membres a même choisi de le traduire en portugais pour le faire connaître à l’Eglise protestante de ce pays.

Si vous le jugez bon, n’hésitez pas à inviter d’autres personnes à découvrir le mouvement et à s’y associer: http://www.ler3.ch

Signalons encore que des groupes de travail vont se mettre progressivement en place. L’un consacré à l’art et à la créativité en Eglise vient de naître (piloté par Martin Hoegger). En temps voulu, nous vous informerons des autres groupes.

Et nous nous réjouissons aussi d’accueillir vos élans et vos propositions! Au coeur du R3, il y a la volonté de reconnaître les charismes, de mettre en réseau et surtout d’encourager! Voici donc cette belle prière qui nous invite à nous ouvrir au Seigneur de l’Eglise et à ne pas nous décourager…

Reconnaissance, espérance, report de la fête du 1er octobre et… quelques bonnes nouvelles!
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*